hover animation preload
Evolutions démographiques à Colombes de 1999 à 2006

Depuis décembre 2009, l’INSEE met à disposition publique les résultats du recensement  du 1er janvier 2006 à l’échelle infracommunale. Jusque là de diffusion limitée, cette base de donnée offre une analyse fine d’un territoire sur la base d’une unité de référence appelée « îlot IRIS », « 
Ilot regroupé pour l’Information Statistique« .

Sur le territoire de Colombes, la lecture de l’évolution de la population grâce à l’échelle infra-communale met en évidence des ensembles géographiques: autour des 4 gares desservant la ville l’augmentation de la population est marquée. Il en est de même sur les rives des principaux axes de circulation automobile, avenue de Stalingrad mais surtout avenue Henri-Barbusse, et boulevard Charles de Gaulle.  D’autres quartiers ont vu leur population augmenter : le quartier de Plateau, au Nord-Ouest, ou bien certains îlots isolés comme l’îlot Paul Bert-Audra, qui a connu un programme résidentiel important à la fin des années 1990. Les territoires  du nord de la commune marqués par la déprise industrielle et occupés par les grands ensemble d’habitats collectifs connaissent des taux de croissance moyens ou faibles (cité des Fossés-Jean, cité des Grèves), voir parfois négatifs (cité Estienne d’Orves).

  • Laissez un commentaire